L’imprimante 3D va-t-elle tuer l’industrie des produits dérivés ?

0

Les créations maison avec l’imprimante 3D remplaceront-elles vraiment les réalisations des produits dérivés et goodies des éditeurs ?

Une imprimante 3D propose un procédé similaire à celui d’imprimante classique. La différence réside dans sa capacité à reproduire ou à créer des objets en trois dimensions à partir de diverses matières premières et selon différents procédés. L’imprimante 3D peut par exemple, déposer puis solidifier de la matière couche par couche.

L'imprimante 3D va-t-elle tuer l'industrie des produits dérivés

©Gambody

Une révolution directement chez soi

L’impression 3D, ou aussi appelée fabrication additive, a été une véritable révolution technique et elle impacte déjà de nombreux domaines. Ponts, maisons, armes, prothèses, ses domaines d’application semblent illimités. Depuis 2014, cette machine jusque là chère et inaccessible pour la plupart d’entre nous, fait sa grande entrée sur le marché grand public avec des modèles proposés à moins de 1000€.

Dans le même temps, les modèles d’objets circulent de plus en plus sur internet, rendant la machine d’autant plus attirante. Il est désormais possible de scanner ce qui nous entoure, voir de fusionner plusieurs scans, afin de réaliser ses propres créations. voir de les concevoir de toute pièces, facilement et rapidement, soi-même.

Plus besoin de se déplacer, de rechercher des pièces manquantes pour réparer ou compléter un goodie, tout semble pouvoir être fait en économisant du temps et de l’argent.

 

Du coup, est-il toujours intéressant d’acheter des figurines ?

Sans réfléchir, on aimerait dire non, ça ne sert plus à rien. Avec un peu de débrouillardise et quelques connaissances en logiciels on peut espérer recréer les personnages de nos mangas, jeux vidéo, films, etc, préférés, dans la position rêvée, avec une customisation personnelle.

Seulement, ce n’est pas si simple. Les imprimantes grand public (je ne te parle pas de celles des entreprises qui te feront payer les créations), ne sont pas encore capables de créer des figurines aux détails très poussés. De même, tu auras beaucoup de mal à reproduire les coloris précis et détaillés comme ceux faits à la main.

Ajoutes à cela la limite au niveau des matériaux disponibles, majoritairement le plastique, bien moins nobles que ceux utilisés pour les plus belles créations. Le processus de fabrication n’étant pas le même, il résulte un aspect rugueux de la pièce, et des limites géométriques.

Pour finir, l’impression 3D a également un impacte sur ton environnement (plastique issu du pétrole, gaspillage de la matière…). Sur la santé également : certaines techniques d’impression tridimensionnelle sont émettrices de particules « ultrafines ».

 

Et si, malgré ça…

Oui, malgré ces données, l’impression 3D pourrait bien, dans un futur proche tuer le marché des produits dérivés, des jouets également, de la reproduction d’oeuvre d’art, des pièces détachées, etc.

Mais imagine toi arriver à une convention pour faire dédicacer la plus splendide de tes créations. Penses-tu vraiment que ton idole acceptera ? Car au-delà de la facilité, reproduire ton héroïne fétiche pourrait bien constituer un viol du droit de la propriété intellectuelle. Veux-tu vraiment être en partie responsable de la ruine du créateur ?

Quoiqu’il advienne, l’impression 3D reste une création révolutionnaire aux possibilités qui deviendront presque infinies dans l’avenir !

(Visited 67 times, 2 visits today)

Laissez une réponse