Detroit: Become Human : Kara et Connor entrent au musée Grévin

0

Pour la toute première fois de son histoire, Grévin a choisi de faire entrer des personnages androïdes dans le musée et de dédier un espace de 75 m² au jeu vidéo Detroit: Become Human du studio français Quantic Dream.

À cette occasion CyberLife, le magasin d’androïdes du jeu, a été recréé. Il y sera possible de comprendre la conception d’un androïde jusqu’à sa commercialisation au sein de la boutique. Lors de la visite, une scénographie interactive et immersive guidera le visiteur afin de l’aider à choisir l’androïde le plus adapté à ses besoins.

Comme dans tous les jeux vidéo Quantic Dream, l’émotion et la narration seront au cœur de cet espace fidèle à l’univers de Détroit: Become Human.

Detroit Become Human  Kara et Connor entrent au musée Grévin
©Quantic Dream

À ce sujet Philippe Cardon, Vice-Président Europe du Sud de Sony Interactive Entertainment Europe indique :

« Je suis ravi que nous puissions donner une nouvelle vie à l’univers créé par David Cage et le studio Quantic Dream au sein du Musée Grévin. Le jeu vidéo montre une nouvelle fois sa popularité et qu’il a toute sa place au sein d’une telle institution qui réunit les personnages les plus emblématiques de la planète ».

« Quantic Dream défend depuis toujours l’idée que le jeu vidéo est une forme de culture à part entière. Voir aujourd’hui nos personnages et les thèmes abordés par Detroit: Become Human faire leur entrée dans un musée aussi prestigieux que Grévin est une formidable reconnaissance pour notre média. » « C’est aussi l’occasion pour nous d’interroger le visiteur sur sa relation à la technologie et sur sa propre humanité, des thématiques que nous abordons dans notre jeu vidéo mais qui sortent désormais de l’écran pour entrer à Grévin ».

David Cage, Fondateur et Directeur du Studio Quantic Dream

« C’est très excitant pour Grévin de réaliser une scène offrant aux visiteurs une immersion dans le jeu Détroit, bel exemple de la créativité Française. Dans les années 80, un décor futuriste montrait des chefs d’états dans l’espace et nous n’avions pas illustré, depuis Lara Croft, du jeu Tomb Raider d’Eidos, dans les années 90, de personnages sortant d’un jeu vidéo. Dès le 28 juin, les visiteurs pourront s’imaginer choisir, dans un magasin bien particulier, leur androïde et y retrouver tous les héros du jeu ».

Yves Delhommeau, Directeur Général de Grévin.
Detroit Become Human Kara et Connor entrent au musée Grévin
©Quantic Dream

Detroit: Become Human

Création du studio français Quantic Dream, Detroit: Become Human propulse le joueur en 2038 dans un monde où des androïdes, des robots ressemblant en tous points à des humains, sont utilisés comme main d’œuvre dans toutes les tâches courantes. Ils sont ouvriers, vendeurs, infirmiers, enseignants, remplaçant les humains dans tous les secteurs d’activité.

L’histoire débute au moment où certains d’entre eux commencent à s’éveiller à leur conscience et veulent devenir libres. Le jeu propose au joueur d’incarner trois personnages : Kara (Valorie Curry), Connor (Bryan Dechart) et Markus (Jessie Williams). Ces trois personnages vont vivre leur propre histoire au milieu d’une révolution, et de leurs choix dépendront leur avenir et celui de leur peuple.

Detroit: Become Human est une exclusivité PlayStation 4 éditée par Sony Interactive Entertainment. La version PC du jeu sera disponible cet automne exclusivement via l’Epic Games Store.

L’espace CyberLife avec les androïdes Kara et Connor a officiellement ouvert le vendredi 28 juin 2019 à Grévin.

Laissez une réponse